Aller au contenu

Sjaak Smetsers

L’artiste

Les sculptures de Sjaak ressemblent à des êtres fantastiques à mi-chemin entre l’homme et l’animal. Elles allient la fantaisie et l’humour, le transparent et les éclats de couleur. Loin de la réalité et des soucis du quotidien.

Ces êtres à deux visages semblent sortis d’un rêve, alors que l’artiste avait un autre dessein.

Ils sont tellement présents et d’une telle beauté que l’on oublierait facilement leur charge éthique et leur signification.

Dans ses sculptures, Sjaak met à nu la tension du fondement moral de l’existence humaine.

Il est difficile d’être plus transparent. Deux visages sur une tête. Quatre yeux. Le bien et le mal. C’est comme une sauce épicée sur un mets délicat, un mélange diabolique et divin.

Quand on a acquis une sculpture de Sjaak Smetsers, on possède tous les deux. C’est la force d’expression de son oeuvre. Vous la ressentirez aussi bien dans ses sculptures que dans sa poésie. Une énergie qui traverse son œuvre, indiquant très clairement que l’artiste va plus loin que cette éternelle dualité. Il arrive même à supprimer la tension entre le verre et le métal en les réunissant. Celui qui regarde ses sculptures ou qui lit ses poèmes comprend qu’il ne perd pas de vue l’harmonie et l’opposition et qu’il réunit l’appartenance et la liberté sans perdre le contact avec le monde qui l’entoure. C’est ainsi qu’il est et qu’il vit. C’est ainsi qu’il est avec les gens et avec moi. C’est peut-être pour cela que je l’aime. Et peut-être aussi pour cela que ses sculptures sont si attirantes.

Quoi qu’il en soit, son thème est universel. Chacun dépouille sa vie pour atteindre à l’essentiel. Sjaak le fait à sa manière. Dans son style de vie, il y a autant de place pour le rire que pour les larmes. Il dépouille sa vie pour trouver son identité la plus profonde et, à partir de là, comprendre le sens de son existence. Pour cela, il a besoin de son métier d’artiste. Il lui faut créer. Nous retrouvons ce cheminement “avec les deux pieds sur terre” dans ses sculptures et ses poèmes. Un monde entre imaginaire et réalité, dans lequel ses sculptures sont bien ancrées avec les deux pieds sur le sol.

Et ce monde est très vaste.

 

Lianne Smetsers – Sampers

large_798_0
large_797_2
gal2
banner5

Sjaak Smetsers – Un alchimiste ludique à Tegelen

Le sculpteur Sjaak Smetsers (Venlo, Pays-Bas, 1954) occupe une position particulière dans le milieu artistique de Venlo. Dans son atelier à Tegel, il a créé ces dernières années une multitude d’êtres fabuleux. Ces êtres à prédominance polychrome, dotés de « peaux » superbes, sont élaborés chaque fois après mûre réflexion. Sjaak Smetsers assemble ses sculptures uniques tel un superassembleur. Il leur donne forme en s’aidant de différentes disciplines et de diverses techniques, avec des matériaux très différents et parfois même contradictoires. Ses uvres ne sont jamais créées d’un seul jet. Elles proviennent toujours d’un savant mélange de plusieurs techniques.

Tel un alchimiste ludique, Sjaak Smetsers imagine pour chaque nouvelle sculpture des associations nouvelles. Lorsqu’il en a le temps, il coule lui-même le bronze, travaille aussi le cuivre, l’acier ou l’étain (l’argent), fusionne différentes sortes de verre, applique ingénieusement l’or et l’argent en feuilles et le film métallique et fabrique également des céramiques d’application fonctionnelle.

Il taille, ponce, polit et patine lui-même toutes ses sculptures en bronze. À force d’application et de patience, il obtient des nuances de couleur que nous ne trouvons pas facilement dans la nature. Certaines sculptures sont élégamment décorées par des ceintures aux couleurs éclatantes. Parfois, ces ceintures sont rouge cuivre. Sous certaines ceintures, une plaque de verre a été collée et finement incorporée à l’aide de marteaux et de pinces pour créer un « effet d’effritement ».

Inspiré en partie par les Romains, ces novateurs qui avaient introduit d’étonnantes variétés de verre il y a déjà deux mille ans dans cette région, Sjaak Smetsers consacre beaucoup de temps au façonnement artistique du verre et à son traitement très personnel. Dans son four professionnel, il façonne entre autres le verre coloré en verre fusionné transparent et il fond du cuivre, de l’or et de l’argent dans le verre naturel.

Les êtres fabuleux tridimensionnels de Sjaak Smetsers s’inscrivent parfaitement, du point de vue du contenu, dans la lignée d’une longue tradition culturelle de l’Europe occidentale. Nous trouvons déjà des êtres fabuleux tridimensionnels aux onzième, douzième, treizième et quatorzième siècles, essentiellement dans des scènes apocalyptiques, sur les portails et les arcs des églises romanes et gothiques.

 

Vers 1500, ils figurent dans l’uvre extrêmement bizarre de Jérôme Bosch et, plus tard, également dans celle de la famille Brueghel. Dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle, des animaux fabuleux, aux traits plus morbides et plus vilains, font leur apparition chez des artistes symbolistes et surréalistes tels que Max Ernst et Joan Miró.

Après la Seconde Guerre mondiale, nous retrouvons des êtres imaginaires de toutes sortes – de l’agressif au naïf – chez les artistes du mouvement Cobra : Karel Appel, Eugène Brands, Constant, Corneille, Asger Jorn, Lucebert en Anton Rooskens. Certains d’entre eux ont même travaillé un temps comme céramistes à Tegelen, un vivier culturel.

L’oeuvre singulière et contemporaine de Sjaak Smetsers se rattache à une longue tradition artistique, mais, en même temps, elle relève d’une grande originalité du point de vue des idées et de l'exécution. Et ceci n'est pas une fable. Par ailleurs, Sjaak est un homme très aimable et accessible, à la fois artiste et entrepreneur.
large_799_1
gal1
large_798_2
banner

Impression de film

Regarder ce film sur Sjaak Smetsers et sa muse Lianne dans la GALERIE MOEËJEN DAAG

Muse

 

Elle allie la beauté aux plaisirs de l’existence. L’amour ou l’apparence, pour elle c’est pareil. Elle est fidèle à tous et donc à la société, mais plus encore, elle est fidèle à elle-même. C’est le principal. Elle porte son fardeau comme s’il n’existait pas et, quoi qu’elle porte, le monde semble toujours plus léger. C’est une fée mille fois rêvée, elle m’entoure et me protège, elle est plus grande que moi. Je crois même que cette muse est bien plus grande que cet artiste. Cette muse est le tableau le plus parfait, une image parfaite.

Je parle de ma muse.

 

À mon avis, de nombreux artistes vivent dans une confusion désorganisée. Ils ne peuvent pas avancer et se sentent incompris dans ce monde. La bonne confusion, par contre, est une chose rare. Mais la confusion ne peut devenir « bonne » qu’à force de volonté. C’est la nécessité première pour un artiste, afin qu’il puisse avancer et s’occuper en permanence de son art. Il doit pouvoir aller jusqu’aux frontières de l’impossible. Son champ de tension intérieur est extrêmement étroit. Mais plus encore, il a besoin de quelque chose ou de quelqu’un à ses côtés. Un miroir plein de sympathie, avec quelques taches noires çà et là, mais qui laisse passer la lumière. Voilà ma muse. Elle donne une dimension divine à mon existence et rend

le monde attrayant avec ses trous noirs.

Elle lit dans mon âme et dans mes pensées. Elle me fait revivre des souvenirs d’enfance, qui donneront vie à mes sculptures. Sa voix n’a d’égal que le chant de mille oiseaux. Elle ne connaît qu’une seule loi. La loi de l’amour.

Cet amour porte un nom : Lianne.

Le matin.

 

Ses yeux dénudés me regardent.

Un nouveau jour se lève.

Dieu se mêle au diable.

Un oiseau siffle.

La lumière de ses yeux,

Qui vient de l’intérieur,

Me pénètre, reliant l’artiste à la déesse.

Une belle journée s’annonce.

Encore une belle journée.

Je suis déjà en route. Avec elle.

En route pour Moeëjen Daag

 

Sjaak Smetsers

Galerie Moeëjen Daag

Galerie Moeëjen Daag (BELLE JOURNÉE) est un lieu de rencontre, créé par le couple Sjaak et Lianne Smetsers-Sampers, où les amateurs d'art se sentent chez eux.

Le nom de la galerie a été trouvé par le couple. Outre le nom de l’atelier de Sjaak et le titre d'un de ses livres, "Moeëjen Daag" est maintenant aussi le nom de leur nouvelle galerie d’une superficie de 130 m2. Avec un éclairage parfait sur les objets, les bijoux et les tableaux pour que le visiteur puisse les admirer et profiter de toute la beauté de ce qui est exposé.

En termes de qualité, Galerie Moeëjen Daag est un partenaire fiable qui vous propose des expositions d’objets d'art de très haut niveau, qui sont en partie le résultat d'une profonde compréhension de la matière et de l’amour du métier, et sont créés par des artistes qui connaissent parfaitement leur domaine.

info@moeejendaag.nl

Lianne en Sjaak Smetsers
Galerie Moeëjen Daag
Grotestraat 61 A
5931 CT TEGELEN

tel. +31 (0) 77 3747510

nous rendre visite

Heures d’ouverture:
vendredi 12.00 à 17.00 heures
samedi 12.00 à 17.00 heures
et sur rendez-vous

 

Veux en savoir plus sur?

Voulez-vous recevoir régulièrement des nouvelles de nous?

Open chat
Hulp nodig?
Hallo,
Waar kan ik je mee helpen?